DIOCESE DE GOMA
SITE WEB DU DIOCESE DE GOMA

Mot de circonstance à l’occasion de la célébration du quatrième anniversaire de l’installation canonique de Mgr Willy NGUMBI

0 165
Excellence Monseigneur, Père-Evêque, Voici quatre ans, jour pour jour, que notre vivre et être ensemble se consolide.  Nous, vos enfants, chrétiens, catéchistes, religieuses, religieux et prêtres du diocèse de Goma, sommes venus rendre grâce au Seigneur pour ce qu'il nous donne chaque jour pour rendre possible la marche de notre famille conforme à sa volonté. Nous, vos enfants sommes venus implorer beaucoup de grâces au Seigneur pour vous cher Père, car dans cette marche commune, vous portez la plus grande et grave responsabilité car vous y répondez plus que tous et au nom de tous. Quatre ans, cher Père, c'est déjà une vie. Sûrement depuis votre retour à la maison, il vous arrive de vous étonner que votre famille ait beaucoup changé. Sûrement vous découvrez que certaines choses dans la famille sont comme vous ne les avez pas laissées ou plutôt comme vous le croyiez. Cela sûrement vous remplit de joie ou de tristesse. Oui cher Père, pendant votre départ de la maison, les efforts ont été nombreux pour tenir la maison propre, mais certaines choses nous ont échappés. Comment ne pas remercier tous ceux qui ont porté cette famille pendant ce temps et ont permis que vous la trouviez si belle et si forte ? Leurs Excellences Messeigneurs les Pères Émérites, soyez remerciez pour ces efforts et sentez-vous toujours redevables de la redynamisation de notre famille diocésaine aux côtés de notre cher Père-Evêque. Soyez soucieux de ce qu'il aime et de la vision que notre cher Père voudrait imprimer à notre famille. C'est nous tous, chrétiens de ce diocèse, catéchistes, religieuses, religieux et prêtres qui sollicitons vos efforts de nous rassembler tous derrière un unique Pasteur et Père. Père Willy, notre cher Père-Evêque, le jour de votre retour à la maison une pluie torrentielle, inhabituelle s'était abattue sur nous tous et personne, comme les gens de Nazareth, n'a manqué de se demander que serait-ce donc cet enfant (Lc 1,68), qui rentre aujourd’hui à la maison ? Le Seigneur vous a choisi cher Père, le Seigneur vous a béni. Si le jour de votre retour nous n'avons pas eu de consécration, nous avons eu cependant une multitude de bénédictions et grâces qui ont inondées notre diocèse et l'ouverture de votre charge de père, le premier de tous dans notre famille. Autant d'eaux bénites venues du ciel n'est pas le propre de tous nos célébrations au point que tous, politiciens, invités d'autre foi, enfants, jeunes et, adultes retrouvâmes sous le même temple, comme une unique famille pour inaugurer les merveilles de votre retour. Père-Évêque, celui qui nous a bénis ce jour-là, nous bénit toujours, il nous bénit toujours par votre présence permanente en famille, il nous bénit par votre écoute qui ne manque à aucune de vos filles et de vos fils, il nous bénit par votre sourire tellement naturel, il nous bénit par votre affabilité et votre humanité sincères et honnêtes, il nous bénit par vos petits doigts qui nous touchent tous sans distinction, il nous bénit en permanence par tout votre être. Oui, il nous bénit, il nous bénit, il nous bénit par vous cher Père, vous êtes très cher pour nous. Nous sommes venus nombreux aujourd’hui pour vous témoigner nos sentiments filiaux et   notre proximité ineffable. Nous sommes venus vous dire cher père, bien que la réalité de notre famille change si profondément, bien que les choses soient réellement si difficiles, nous savons que nos regards sont posés sur vous cher père, et nous demandons la grâce de ne pas nous éloigner de ce à quoi vous nous inviter. D'aucuns parmi nous, cher Père, n'oublie que dans la nuit noire on reconnaît le chemin qu'en ne suivant qu'une seule voix. Cette unique voix qui nous trace le chemin, nous la connaissons et nous voulons la suivre maintenant et toujours. Cher père, tous vos enfants vous disent bonne fête et soyez rassuré, ils sont tous rangés derrière vous, comme un seul homme. Fait à Goma, le 19 mai 2023 Mgr Henri CHIZA,  Vicaire général

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons