DIOCESE DE GOMA
SITE WEB DU DIOCESE DE GOMA

Une nouvelle paroisse voit le jour dans le Diocèse de Goma

0 187
Dans l’objectif de rapprocher les fidèles chrétiens à leurs pasteurs, L’Evêque de Goma, Son excellence Mgr Willy Ngumbi, a érigé canoniquement à travers une célébration eucharistique, concélébrée par une cinquantaine des prêtres, une nouvelle paroisse et l’a confiée sous l’intercession du Bienheureux Isidore Bakanja, le dimanche 25 septembre 2022 dans l’esplanade de l’Institut Supérieur des techniques médicales (ISTM GOMA). Du  latin parochia (grec paroikia), le mot paroisse signifie  littéralement l'ensemble des maisons voisines. Le mot paroisse contient donc une notion de voisinage, de proximité : autrement dit, pour qu'il y ait communauté chrétienne, un minimum de relations sociales entre les personnes est nécessaire. Il faut aussi que le curé à qui la charge de la paroisse est confiée, puisse identifier cette communauté. Dans la restructuration territoriale, il faut donc s'interroger sur les limites géographiques, lesquelles doivent demeurer raisonnables, telles que le pasteur et les fidèles qui contribuent à l'exercice de la charge ne se trouvent pas placés aux antipodes des réalités locales. C’est dans ce cadre, et vue la nécessité qui s’était fait sentir depuis 2019, sur demande des prêtres de la paroisse Saint François Xavier de vouloir voir les chrétiens des villages Muja, Mukondo et une partie de Ndosho être proches de leurs pasteurs, ces chrétiens qui, depuis des années, éprouvent des difficultés de participer à la liturgie de la paroisse faute de la grande distance qu’ils parcourent, que la naissance de cette paroisse tant attendue vient d’être réelle et mise sous la direction des Pères Caracciolini ( les clercs Réguliers Mineurs C.R.M). C’est ainsi que, entouré des milliers des chrétiens de cette contrée et venus d’autres paroisses de Goma, devant les différentes autorités politico-administratives et coutumières de la province du Nord-Kivu, possédant au nom de tout le Diocèse le pouvoir de créer des paroisses, l’ordinaire du lieu a procédé à la lecture du décret tiré du droit Canon, autorisant l’érection canonique de la nouvelle paroisse Bienheureux Isidore Bakanja ; et la paroisse fut créée. Dans ses allocutions, le célébrant du jour a fait part à l’assemblée du pourquoi et volonté il confie cette nouvelle paroisse à l’intercession du Bienheureux Isidore Bakanja : « J’ai trouvé mieux que Bakanja soit l’intercesseur des chrétiens de cette paroisse car il a été proclamé par le pape Jean-Paul II comme patron des laïcs congolais, il est aussi le vrai Zaïrois, le vrai congolais. Il est mort pour la foi catholique, il est laïc comme vous, il est votre frère et va intercéder pour vous auprès du Père ». « Oui c’est une nouvelle paroisse, c’est un bébé qui vient de naître, et n’a rien », par ces mots l’ordinaire du lieu a appelé tous les fidèles de Goma et toutes les personnes de bonne volonté de venir en aide à ce nouveau-né sous diverses formes et selon la capacité de tout et un chacun pour qu’il grandisse. Signalons que c’est une nouvelle paroisse qui nécessite beaucoup de choses pour son fonctionnement, notamment, le presbytère, les bureaux des prêtres et agents pastoraux, les moyens de transport, des salles de réunion, de catéchèse, des objets liturgiques, Etc. Au cours même de cette célébration, différents fidèles ont prêché par l’exemple en apportant à l’instant même différentes donations à ce bébé qui vient de naître, notamment des sacs de ciment, de tonnes de fer à béton et la monnaie ; un exemple vivant de soutien au développement de l’œuvre de Dieu. Heureuse d’appartenir à une paroisse très proche de sa résidence, Riziki Nzabora, une fidèle de cette paroisse et habitant du village Mukondo exprime  son immense joie à travers une interview accordée à Construire Ensemble : « J’ai été très heureuse d’apprendre que Mgr l’Evêque, notre Pasteur va ériger une nouvelle paroisse à Goma et particulièrement dans ma contrée. Je suis soulagée, vu que je parcourais plusieurs kilomètres pour arriver à la paroisse Saint François, et j’étais déjà fatiguée. Je me contentais déjà des activités des communautés Ecclésiales Vivantes et des carrés et je ne pouvais plus aller à la messe, ni à la confession et je ne pouvais plus accéder à communion car j’étais trop loin de la paroisse. Gloire à Dieu qui vient d’exaucer nos prières et grâce à lui, aujourd’hui je redeviens un chrétien digne qui doit vivre les sacrements ». Signalons que les chrétiens de cette paroisse à travers leur Conseil paroissial n’ont pas cessé de remercier l’Ordinaire du lieu pour son grand souci du développement du diocèse et d’avoir pensé à eux. Informons aussi que cette contrée représentait les 2/5 des fidèles chrétiens de la paroisse Saint François-Xavier/Ndosho, qui est maintenant la paroisse mère des paroisses Bienheureux Isidore Bakanja, Saint Pierre Claver et paroisse de l’Emmanuel dite Shaba. C’est ainsi qu’une visite a été rendue effective au quartier Saint Joseph, qui désormais est devenu et servira comme Eglise paroissiale Bienheureux Isidore Bakanja, ceci afin de s’imprégner de l’état de lieu, de l’Eglise, de la parcelle, etc. Angèle Buke Communication

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons