DIOCESE DE GOMA
SITE WEB DU DIOCESE DE GOMA

Les conséquences de la guerre du M23 à Goma

0 78
La situation sécuritaire est de plus en plus préoccupante dans la ville volcanique, Goma. Conséquence : déplacement massifs des populations, pillages, viols, règlement de compte, tueries, kidnapping, bref, désolation. Kiwanja, Bunagana, Jomba, Ntamugenga, autant des localités qui, depuis début juin 2022, se vident de leurs paisibles citoyens fuyant les combats opposant les Forces armés de la République démocratique du Congo (FARDC) aux rebelles du M23. Femmes, enfants, vieillards,  tous munis de leurs sacs sur la tête ou sur le dos ont pris fuite, parcourant au moins 72km pour rejoindre Goma, qui semble pour le moment un havre de paix, même s’il faille se cantonner dans des camps de fortune à la merci des intempéries et sans aucune assistance humanitaire quelconque à Kanyaruchinya (Goma). Et depuis la progression du M23 dans la province, des milliers d'habitants se sont réfugiés dans ce camp pour échapper aux combats.  Ils sont estimés à plus 40.000 le nombre de ses occupants renseigne un membre de la société civile. Des affrontements à l'arme lourde  qui se sont intensifiés depuis le 15 novembre à Kibumba, à une vingtaine de km au nord de Goma n’a fait qu’empirer la situation, car rendant difficile l'approvisionnement des populations en denrées de premières nécessités. Kibumba, une localité considérée comme un des derniers verrous sur la route nationale 2 en direction du chef-lieu du Nord-Kivu. A Goma, les conséquences de ces combats sont visibles surtout avec la route Rutshuru- Goma coupée (et maintenant Kitshanga en territoire de Masisi, NDLR). Les prix des denrées alimentaires ont presque triplé. La ville de Goma est asphyxiée. Une baisse de la production  agricole dans le territoire de Rutshuru principal grenier de Goma plonge les fils et filles de Goma aux abois. «  Les routes sont coupées et aucun produit comme les patates douces, pomme de terre ou encore les braises n’arrivent à Goma, Aujourd’hui un sac de braise qui jadis coutait 28 dollars se vend à 45 ou 50 dollars. Je suis déçue de la vie. », déclare Florence Kavira, mère de 5 enfants et veuve.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons