DIOCESE DE GOMA
SITE WEB DU DIOCESE DE GOMA

Les confessions religieuses en quête de la paix au Nord-Kivu

0 62
Les confessions religieuses se sont réunis dans une paillote de paix le mardi 21 juin 2022 au Centre Don Bosco Ngangi dans l’objectif de conscientiser tous les chrétiens et croyants à la cohabitation pacifique et de s’imprégner de l’évolution de la recherche de la paix en territoire de Nyiragongo, dans le cadre du projet Interconfessionnel pour la paix au Nord-Kivu, particulièrement dans la chefferie de Bukumu, financé par CAFOD. C’est depuis le 19 février 2022 que les leaders de différentes confessions religieuses se sont réunis et ont ressorti une idée de lancer officiellement le projet interconfessionnel pour la paix au Nord-Kivu, qui est selon eux un projet qui vient soutenir leur engagement d’accompagner le processus de consolidation de la paix dans la province du Nord-Kivu. Dans ce même cadre, ces leaders entourés de leurs chrétiens et croyants du territoire de Nyiragongo se sont joint à travers un culte d’action de grâce présidé par Mgr Willy Ngumbi, Évêque de Goma. Dans son homélie, tiré de l’Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc 10, 25-37, le prélat Catholique de Goma a invité les fidèles chrétiens et croyants à être des artisans de la paix car même la Bible dit : « Heureux ceux qui ont un cœur bon, heureux les artisans de paix car le royaume des cieux est à eux» : « Cela fait maintenant plusieurs années que notre province traverse des moments pénibles suite à des guerres comme celles des FDLR, CNDP, M23, etc. Et malheureusement jusqu’aujourd’hui nous traversons la même situation et nous en sommes fatigués. C’est pourquoi toutes les armes de guerre seront transformées en outils de jardin pour cultiver afin de combattre la famine. Nous devons éviter toute forme de guerre, de violence et de criminalité ; car, nous avons besoin de la paix, la cohabitation pacifique mais aussi l’unité doit être l’élément capital qui nous caractérise. Quand vous vous retrouvez ensemble Tutsi, Hutu, Nande, Hunde, Kumu, cultivez la paix entre vous car vous êtes tous des frères » a insisté Mgr Willy Ngumbi. De son côté, le chef  projet n’a pas cessé de solliciter l’appui de ces responsables des confessions religieuses et de tout le monde pour que les actions menées aient encore de l’impact au sein des communautés, car selon lui l’Eglise a toujours changé ce monde : « L’appui et l’accompagnement des leaders des confessions sont les deux éléments très capitaux auxquels nous recourrons toujours pour la quête de la paix. Nous avons abouti à certains résultats grâce à la sensibilisation, la formation et le travail en équipe. Il y a eu des sensibilisations de masse au-delà même de nos sites pilotes à travers les radios Maria, Source de vie, Sauti ya Enjili, etc. Plus de 180 leaders religieux et communautaires ont été formés et ont formé à leur tour des groupes qui sont allés dans les villages et ont fait un travail incroyable ; et si le travail continu de cette façon nous pouvons atteindre notre objectif, celui  de consolidation de la paix au Nord-Kivu. Chaque fois après l’atelier les participants manifestaient leur satisfaction pour montrer qu’ils étaient ignorants car ils croyaient que la paix c’est d’abord quelqu’un d’autre alors que la paix commence par soi-même. Tous, nous devons être acteurs de la paix ». Ainsi, différents témoignages et exemples ont été donnés par certains leaders des confessions religieuses et communautaires. Lesdits témoignages qui ont élucidé la manière dont le travail a été fait ainsi que l’impact du projet au sein des communautés. C’est le cas du témoignage du Responsable de l’Eglise Anglicane du territoire de Nyiragongo qui dit avoir sensibilisé les leaders anglicans, vieux, papa, mamans, jeunes et enfants anglicans sur la paix. D’après ses analyses, ces sensibilisations ont ressorti une bonne image pour tous ceux-là qui ont suivi le message de paix ; certains vieillards de l’Eglise se sont même demandé pardon. Il a ensuite signalé qu’il a constitué un comité appelé Paillote de paix dans lequel tous les conflits seront traités du niveau interne qu’externe de l’Eglise Anglicane. Il a fait savoir qu’à travers cette paillotte de paix plusieurs problèmes ont été résolus en l’occurrence le problème d’un couple qui s’était séparé mais qui est uni aujourd’hui grâce à cette paillotte, le problème entre l’Eglise Anglicane et la famille d’un gardien tué, employé à l’école anglicane, fut aussi résolu en toute quiétude. Quant aux leaders communautaires de Nyiragongo, plusieurs conflits fonciers ont trouvé solution. Face au changement qui se vit au jour le jour, ces leaders ont émi le vœu de procéder à une deuxième phase du projet et ont profité pour cela  solliciter encore l’appui de CAFOD. Présents à cette activité, les députés provinciaux Adèle Bazizane et Lebon Bahati, tous originaires de Nyiragongo, ont aussi conscientisé les populations présentes sur la cohabitation pacifique et leur ont fait savoir que la politique n’est pas la source des conflits. Ils ont ensuite loué l’idée mise en place par les responsables des Eglises, celle de sensibiliser les fidèles chrétiens et croyants à vivre ensemble sans discriminations ni de race, de culture, d’ethnie, etc. Les deux politiciens ont promis ensuite d’accompagner les leaders communautaires dans leurs démarches prises à la recherche de la paix ; et face au souhait du peuple de Nyiragongo d’avoir un Mwami  (chef de chefferie) dans un bref délai. Comme preuve de cette volonté de cohabiter, les populations présentes à cette activité ont participé à toutes les danses culturelles qui ont eu lieu sans pour autant choisir l’une ou l’autre tribu. Signalons que la journée a été sanctionnée par un tournoi de match de football qui a opposé les villages Munigi et Turunga. Le coup d’envoi a été effectué par Mgr Willy Ngumbi, Evêque de Goma sous les applaudissements des spectateurs et d’autres autorités religieuses et politiques présentes au stade Don Bosco Ngangi. Ceci dans l’objectif de renforcer les liens de fraternité entre les communautés. Angèle Buke Communication  

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons